maison en construction

Votre habitation est-elle énergétiquement conforme ?

Dans une construction neuve, le futur propriétaire de l’édifice doit se conformer aux obligations inscrites dans la RT 2012. Parmi elles, il y a les exigences correspondant au Besoin Bioclimatique (Bbio), au Coefficient d’Énergie Primaire (Cep) et à la Température intérieure de consigne (Tic). En ce sens, des objectifs doivent être atteints. Leur atteinte implique l’utilisation de matériaux aux propriétés isolantes (thermiques et acoustiques) performantes et le recours à des sources d’énergie renouvelable.

L’isolation intérieure ou extérieure conforme à la RT 2012

Pour qu’un projet de construction soit conforme à la RT 2012, elle doit disposer d’une bonne isolation. Celle-ci peut être faite de l’intérieur ou de l’extérieur. Dans les deux cas, les matériaux utilisés sont à peu près les mêmes. On peut retrouver :

  • Les laines minérales (de verre ou de roche) qui sont conçues à partir de grains de sable ou d’une roche volcanique appelée basalte fondu et ensuite effilé. Elles sont vendues sous forme de matelas composés de fibres qui s’enchevêtrent, empêchant ainsi toute circulation d’air. Ce qui en fait d’excellents isolants thermiques, mais aussi acoustiques puisque les ondes sonores ne peuvent être transmises en l’absence d’air.
  • Les laines végétales (liège, fibre de bois, coton, ouate de cellulose, chanvre…) qui rassemblent tous les critères essentiels à la préservation de l’environnement. Elles sont écologiques et contribuent à un confort thermique qui équivaut à celui des isolants synthétiques.
  • Les laines animales comme les plumes de canards ou la laine de mouton sont également des solutions qui allient à la fois confort thermique et protection de l’environnement. Elles sont proposées, soit sous forme de rouleaux, soit en vrac, soit en panneaux pour en faciliter la pose.
  • Les isolants synthétiques qui sont fabriqués à partir de dérivés organiques. Ils sont disponibles en plusieurs versions comme le polystyrène expansé ou extrudé, ou encore le polyuréthane.habitation isolée

Les murs offrant une meilleure efficacité thermique

Les nouveaux matériaux utilisés pour la construction des murs sont actuellement conformes aux exigences d’une habitation performante, à la fois économe et écologique. On peut citer par exemple la brique monomur, le béton cellulaire, le parpaing de dernière génération qui sont accolés les uns aux autres grâce à un mortier colle. De cette manière, les murs sont construits d’un seul tenant, assez solides pour être porteurs et proposent une bonne isolation ainsi qu’une excellente inertie thermique.

Cependant, les techniques habituelles ne sont pas pour autant délaissées au profit de ces nouveaux matériaux. Bien que le secteur du BTP ait déjà pensé à l’abandon de la maçonnerie traditionnelle afin d’être conforme à la RT 2012, les prouesses de certains constructeurs ont permis de mettre au point des murs en briques ou parpaings classiques très efficaces d’un point de vue thermique. En veillant à bien agencer les matériaux pour éviter toute fuite thermique et en ajoutant une isolation par l’intérieur ou l’extérieur, il est maintenant possible de construire des maisons passives, c’est-à-dire, celles qui peuvent se passer du chauffage.

Par ailleurs, il est une tendance que le secteur du bâtiment commence à adopter progressivement, celle du bâti en bois. Des entreprises peuvent actuellement concevoir des ossatures en bois qui sont fabriquées sous forme de panneaux. Ils sont faits sur commande et selon l’architecture de la maison. Une fois qu’ils sont terminés, ils sont acheminés sur le chantier afin d’être assemblés. Le bois est un excellent isolant, sans oublier que cette solution permet une plus grande rapidité de construction. Toutefois, l’inertie thermique de ce matériau étant faible, un plancher en béton est mis en place pour une meilleure inertie. Vous trouverez plus de renseignements sur le sujet en visitant le site de BET AEF (société spécialisée dans les études thermiques et située à Montpellier) : https://www.betaef.fr

Les ouvertures respectant les normes de la RT 2012

Que serait une maison sans fenêtres et sans porte d’entrée ! Les ouvertures constituent de véritables problématiques sur les constructions neuves. Étant donné que l’esthétisme est un critère à prendre en considération, il ne faut pas oublier que la RT 2012 est stricte concernant l’efficacité thermique des fenêtres et portes.

Actuellement, il existe 3 principaux matériaux de conception : le bois, l’aluminium et le PVC. Chacun d’eux possède des caractéristiques qui font que l’un peut être plus avantageux que les deux autres. Voici les raisons :

  • PVC : il s’agit du matériau le plus présent sur les constructions neuves actuelles. Le fait que son entretien est peu fréquent, que son prix est des plus accessibles et que sa capacité isolante est non négligeable le place comme premier choix. Cependant, ce matériau étant non renouvelable, son impact écologique est élevé.
  • Bois : naturel et renouvelable, le bois est un matériau classique dans la construction. Sur le marché actuel, il conserve une place importante du fait qu’il peut apporter un style, une touche unique à une architecture. Toutefois, il nécessite un entretien régulier qui peut lui imputer de quelques points positifs.
  • Alu : métal de très bonne qualité et qui ne peut être usé par la corrosion, l’aluminium est un excellent matériau. Il est d’ailleurs disponible en plusieurs coloris. Ce qui permet de réaliser différents styles architecturaux. Ses performances thermiques sont toutefois moindres bien qu’il soit associé à des rupteurs de pont thermique.

À part l’importance du matériau, l’isolation ne peut être effective que si le vitrage est aussi isolant. Pour ce faire, il existe des fenêtres avec double, voire triple vitrage. Le principe est simple puisqu’il s’agit de deux ou trois couches de verre avec un gaz inerte (argon, krypton) qui a la faculté d’empêcher tout pont thermique et de bloquer les ondes sonores.

panneaux photovoltaiques

Les ressources renouvelables

La conformité à la réglementation thermique RT 2012 impose (dans la mesure du possible) de faire appel uniquement à des sources d’énergie renouvelable pour le chauffage et l’eau chaude. Les technologies actuelles apportent des solutions plus innovantes les unes que les autres, allant des capteurs thermiques au chauffe-eau thermodynamique.

Actuellement, les principales sources d’énergie renouvelables utilisées sur la plupart des constructions neuves sont le solaire et le bois. Le soleil est en effet une source intarissable d’énergie qu’il suffit de capter via des cellules photovoltaïques pour obtenir de l’électricité. Celle-ci est emmagasinée dans des batteries afin de pallier le problème de la nuit.

Votre habitation est-elle énergétiquement conforme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

éléphant du web