Dès maintenant, isolez votre toit, surtout s’il est vieux ou en mauvais état. Il constitue le premier accès où l’air sort ou entre facilement. L’infiltration des eaux de pluie y est donc possible.Par conséquent, la maison risque de se détériorer très rapidement.Pour éviter cela, plusieurs types d’isolants sont disponibles sur le marché.Voici quelques points à connaitre avant de faire son choix.

Les types d’isolant écologique de la toiture

En général, ces isolants écologiques sont à base de fibres naturelles végétales ou animales et même en celluloses. Celles-ci n’ont aucun effet négatif sur la santé. En outre, la fabrication de ces éléments contribue à la protection de l’environnement.

  • L’isolant en laine de mouton

Cette laine ne contient pas d’éléments nocifs et irritants. Quant à sa forme, elle se présente en rouleaux dont les épaisseurs sont différentes. Il est préférable de l’acheter une fois transformée, car la forme brute nécessite encore quelques traitements.

Cet isolant est incombustible. En outre, il absorbe et régularise l’humidité sans perdre sa qualité, grâce à sa propriété hydrorégulatrice. De plus, il  n’est pas composé de fibres synthétiques et  est surtout recommandé pour votre confort en hiver.

  • L’isolant en laine de bois

Celui-ci comporte aussi des caractéristiques thermiques très favorables,de par sa propriété à  stocker la chaleur. La laine de bois n’entraine pas d’irritation de la  peau et de la voie respiratoire. De plus, elle a une forte résistance à l’humidité. Elle est composée de bois recyclé et prend la forme de panneaux très souple facile à installer.

  • L’isolant en ouate de cellulose

Il est fabriqué à base de papier recyclé qui est non vendu ou n’est plus utilisé.Les plus fréquents sont les papiers de journal. Il contribue à la protection de l’environnement en réutilisant ces produits recyclables. La ouate de cellulose est très malléable et peut absorber une grande quantité d’humidité sans changer pour autant de forme. La performance thermique est très haute. De plus, l’air circule à travers, de façon très équilibrée. Elle est aussi inflammable, grâce à sa propriété ignifuge.

  • L’isolant en laine de chanvre

Cet isolant est très solide, comme  la plante elle-même l’est. Afin de le rendre souple et plus résistant, il est combiné avec une fibre synthétique. Il est complètement recyclable. Facile à utiliser, il se pose sur le toit sans beaucoup de complication.Toutefois, il craint l’humidité, puisqu’il retient l’eau. Par ailleurs, la capacité thermique du chanvre est semblable à la ouate de cellulose et à la laine de mouton. Il est aussi efficace pour une isolation sonore et est résistant au feu.

  • L’isolant en liège expansé

Cet isolant est fabriqué à partir des prélèvements de l’écorce. Le liège a une caractéristique très imperméable et résistante aux insectes vermines. La matière n’est pas combinée à des liants synthétiques. Cet isolant est entièrement naturel et existe en diverse forme :en panneaux, en vrac ou encore en graine. Il est également très adapté pour les murs qui présentent des creux. Cependant, il s’agit du plus cher de tous les isolants.

Comment procéder à l’isolation de la toiture ?

  • En isolant les combles perdus

Il consiste à limiter l’exécution de travaux, en le fixant directement sur le plancher, en fonction de son support. S’il est en vrac, l’utilisation d’une machine à insuffler est nécessaire.

  • En isolant les combles habitables

Sa fixation se fera par agrafage ou sur des structures métalliques.

  • En isolant de l’extérieur

Au cours d’une nouvelle construction, il serait une excellente alternative, en le posant entre ou sur les chevrons.

  • En isolant les toits-terrasses

Il est fabriqué à base de billes d’argile ou en laine de bois. Cette isolation se procèdera toujours de l’extérieur, pour conserver la dalle des altérations thermiques.

Isolation écologique de la toiture : vos possibilités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *