Quelle matières naturelles choisir pour votre isolation?

Près d’un tiers des déperditions de chaleur du chauffage en hiver se fait par la toiture mal isolée et le quart, par les murs. Ces données permettent de réfléchir sur la qualité de l’isolant à utiliser. Et étant donnée la restriction imposée par la RT 2012, il est primordial de passer par des matériaux naturels qui apportent une meilleure isolation tout en étant des produits écologiques. À l’heure actuelle, la laine de bois est la plus employée, et cela, pour les raisons qui suivent.

Le bois : partout et disponible à profusion

La conception de la laine de bois est un isolant naturel qui dépend entièrement de la filière bois. Cette activité est actuellement en pleine expansion pour répondre à une demande en nette croissance ces dernières années : BTP, menuiserie, ébénisterie, isolation, chauffage, etc. Pas moins de 440 000 emplois en dépendent du fait de la richesse en savoir-faire de cette filière. En France, environ 30 % du territoire est occupé par des arbres. Ces forêts permettent de produire assez de bois pour de multiples usages et de réduire par conséquent le prix.

Dans le domaine de la construction, le bois est un matériau durable, renouvelable et recyclable qui peut être parfaitement employé pour la conception d’un isolant performant. Il répond aux critères de performances thermiques fixés dans la RT 2012 et permet entre autres de réduire les coûts énergétiques des ménages.

Isolant en laine de bois

La laine de bois : un matériau purement naturel

Actuellement, tout ce qui est naturel est apprécié pour son côté « bio ». La laine de bois est un matériau dit « biosourcé » puisqu’il est fait à partir d’éléments présents dans la nature. Pour mieux comprendre cette nouvelle notion, il faut entrer dans le vif de la fabrication de cet isolant.

La laine de bois est conçue à partir des copeaux ou chutes de bois provenant des scieries. Ces résidus ou restes passent par un procédé de défibrage qui consiste à déstructurer le bois en fibres cellulosiques. Celles-ci sont ensuite ramollies en les mélangeant à de l’eau ou à de la fécule de maîs. En ayant une consistance pâteuse, il est plus facile de produire de la laine de bois en forme de panneaux prêts à installer. Certains fabricants associent le mélange à du chanvre pour plus de densité, donc plus de performance thermique.

Des performances excellentes pour ne pas envier les autres matériaux

Les panneaux de laine de bois, peu importe leur densité, sont souvent employés pour différentes isolations, notamment des sols ou des murs. Leur densité, parfois très élevée, est très utile pour éviter le tassement au fil du temps. En ce sens, cet isolant résiste au temps, ce qui en fait un parfait substitut de la laine de roche ou des autres isolants conçus à partir de produits synthétiques.

Le coefficient lambda ou résistance thermique de la laine de bois varie entre 0,038 à 0,042 W/mK en fonction de la superficie à isoler. Ces valeurs lui confèrent le titre d’excellent isolant naturel. Et tout comme le liège, qui est en quelque sorte un isolant de même type du fait du matériau de fabrication, cet isolant à base de bois possède de très bonnes qualités en matière d’isolation phonique.

La laine de bois, un isolant naturel aux propriétés intéressantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *