Les travaux d’isolation peuvent toucher divers points d’une maison, qu’elle soit en construction ou en rénovation. On peut notamment parler de l’isolation de la toiture. Dans cette étape des travaux d’isolation d’un logement, l’isolation des combles fait partie des travaux les plus prioritaires. C’est ensuite que vient l’isolation des fenêtres et des murs. Afin d’avoir le plus de confort possible et d’économiser davantage de l’énergie, on peut aussi envisager d’isoler le plancher du rez-de-chaussée et les tuyaux d’eau chaude sanitaire.

Les atouts d’une isolation de combles

L’isolation des combles présente un avantage thermique important. Voilà pourquoi, il est essentiel de ne pas manquer cette étape de la construction. Des enquêtes ont confirmés que lorsque l’isolation n’est pas au point ou qu’elle est défaillante, on peut enregistrer environ 30 % de pertes d’énergie dans l’ensemble du logement. En effet, lorsqu’une maison n’est pas bien isolée, elle demande une consommation plus importante d’énergie pour pouvoir fournir un confort optimisé.
De même pour le cas d’un comble, il faut savoir qu’environ 35% des éventuelles pertes d’énergie d’une maison proviendraient de cet endroit lorsqu’il n’est pas correctement isolé. Un comble isolé dans les règles de l’art offre donc un gain énergétique considérable à la fois durable et performant. Isoler convenablement les combles permet de conserver de manière fiable la chaleur pendant les rudes hivers.

Que faire pour réussir son isolation écologique de combles ?

La mise en place d’une bonne isolation doit à la fois répondre à des performances acoustiques et thermiques. Le plus avisé, pour ce genre de travaux, est de faire appel directement à un professionnel en mesure de s’occuper du chantier suivant les normes. Cela permettrait d’obtenir les résultats attendus. Comme il existe diverses solutions d’isolation, seul un spécialiste pourra étudier les cas par cas et proposer ainsi l’option la plus adaptée.

En outre, il est également très intéressant d’opter pour des isolants écologiques. Ils peuvent notamment être d’origine végétale ou animale. Leurs avantages ? Ils sont généralement perméables à la vapeur et disposent d’une excellente étanchéité à l’air. On rencontre donc rarement des problèmes de condensation avec ces types d’isolants. Parmi eux, on peut citer le chanvre, la laine de coton, les fibres de bois, le lin, le liège expansé et la ouate de cellulose.

L’entretien et le nettoyage des combles isolés

Le comble est souvent un endroit inhabité où on a l’habitude d’entreposer divers objets qu’on n’utilise plus. Il n’est pas donc pas étonnant qu’il puisse être recouvert de poussière. La présence de rongeur et de moisissure n’est pas non plus à écarter. Tout ceci peut porter atteinte à la fiabilité des isolations. Un nettoyage s’impose alors.
Pour ce faire, on peut très bien demander les services d’une société spécialisée en nettoyage professionnel. Elle sera plus apte à choisir les produits adaptés et à éliminer toutes les impuretés. Ce nettoyage peut aussi être requis avant de commencer des travaux d’isolation. En effet, pour assurer également un nettoyage professionnel des combles, mieux vaut s’orienter vers une société expérimentée dans le domaine du nettoyage.

Par ailleurs, on peut aussi envisager un nettoyage du toit et demander les services d’une autre entreprise spécialisée dans ce domaine. Il faut remarquer qu’un toit bien nettoyé, en plus d’être esthétique, reste tout à fait imperméable, ce qui permettra de profiter d’une excellente isolation.

L’essentiel à savoir de l’isolation et du nettoyage des combles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *