En vertu d’un décret entré en vigueur au 1er janvier 2017, un propriétaire se trouve désormais dans l’obligation d’entreprendre des travaux d’isolation thermique « embarqués » s’il envisage de réaliser un ravalement important des façades ou de la toiture de sa maison. Cette contrainte s’applique également avant d’aménager un local pour le rendre habitable. Bref, l’isolation constitue un pré-requis à tout projet de rénovation. Explications.

Pour éviter les déperditions de chaleur

Nombreux sont les points de déperditions énergétiques au sein d’un bâtiment mal isolé. Le toit laisse échapper 25 à 30% de la chaleur, les murs 20 à 25%, le système de ventilation 15 à 20%, les fenêtres 10 à 15%, le sol 7 à 10%, enfin les ponts thermiques 5 à 10%. C’est pour éviter toutes ces déperditions qu’il s’avère indispensable de doter l’habitat d’une isolation thermique. Pour agir au mieux, le bâtiment doit être pris en compte dans sa globalité. De même, il importe de vérifier tous ces points de déperditions de chaleur avant tout projet de renouvellement de système de chauffage.

Le principal objectif du décret consiste à optimiser la performance énergétique des logements. Il impose au préalable les travaux d’isolation thermique avant d’entreprendre tous travaux de rénovation portant sur les surfaces extérieures des maisons individuelles, des bâtiments de commerce, d’enseignements, de bureau ou des établissements hôteliers.

Isolation par l’extérieur ou isolation par l’intérieur ?

Pour une rénovation, l’isolation peut s’effectuer de 2 manières : par l’extérieur ou par l’intérieur. Cette dernière solution est privilégiée par les propriétaires, car le coût des travaux revient nettement moins cher par rapport à la première. En plus, elle est plus facile à mettre en œuvre. Cependant, elle est liée à un inconvénient majeur puisqu’elle accapare une certaine superficie sur l’espace de vie. La perte peut toutefois être limitée si le promoteur fait le choix judicieux d’un isolant qui associe un bon rapport performance thermique et épaisseur.

L’isolation par l’extérieur fournit des résultats très performants. Certes, les travaux sont plus complexes, moins simples à réaliser et plus onéreux par rapport à l’isolation par l’intérieur, mais elle procure de nombreux avantages. Cette solution permet de mettre en place l’isolation sans gêner les occupants du bâtiment. Elle n’empiète pas sur l’espace habitable, ne nécessite pas de travaux de finition ni de modification de la décoration intérieure. L’isolation par l’extérieur constitue une option incontournable lors d’un projet de rénovation de grande envergure. Pour un aménagement partiel, il est conseillé de privilégier l’isolation par l’intérieur.

Quel que soit le choix entre ces deux systèmes d’isolation, il faut veiller à une bonne ventilation du bâtiment afin de préserver celui-ci d’éventuelles dégradations que pourrait engendrer la condensation et de favoriser le renouvellement de l’air ambiant.

Les travaux d’isolation à prévoir lors d’une rénovation

Selon le décret applicable depuis le 1er janvier 2017, les travaux d’isolation peuvent se présenter sous 3 différents aspects.

Pour la réfection d’une toiture, les travaux d’isolation de la toiture ou du plancher en hauteur du dernier niveau occupé doivent être effectués sur une superficie au moins équivalente à 50% de la couverture, sans tenir compte des ouvertures.

Pour un ravalement de façade ou des murs d’un local chauffé donnant sur l’extérieur, les travaux incluent le remplacement ou la réfection de l’enduit existant ou la mise en œuvre d’un nouvel enduit sur 50% de la superficie de la façade au minimum.

Si les travaux prévus concernent l’agencement d’un local pour le rendre habitable, le décret impose la réalisation de travaux d’isolation des murs opaques exposés sur l’extérieur.

Le choix d’un bon isolant

Afin d’optimiser la performance de l’isolation extérieure ou intérieure, il importe de faire le bon choix du système à mettre en œuvre. Il faut accorder une attention particulière aux coefficients de la conductivité thermique, de la résistance thermique et au coefficient U. Les conseils d’un professionnel s’avèrent indispensables pour orienter sur un investissement judicieux affichant le meilleur rapport qualité et prix.

L’isolation, un pré-requis à tout projet de rénovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *