La ouate de cellulose figure parmi les matériaux isolants naturels les plus performants. C’est pour cette raison qu’elle est privilégiée par les constructeurs scandinaves, canadiens et américains depuis les années 1930. Découvrez cet isolant à la fois écologique et économique.

Ouate de cellulose : son processus de production

Ce matériau figure parmi ceux qualifiés de « naturels », car il est fabriqué à partir d’une matière première d’origine végétale. Il est issu du recyclage de journaux invendus.

Son processus de production débute par un tri des journaux. Seuls les papiers propres sont réservés à sa fabrication, les papiers poussiéreux étant destinés à d’autres fins, transformés en bitume ou en neige artificielle. Les journaux sélectionnés sont broyés pour obtenir de minuscules particules auxquelles sont ajoutés des minéraux, tels que du sel de bore, afin que la fibre de cellulose puisse résister à la moisissure et au feu. Ce traitement permet, en outre, de protéger l’ouate contre les rongeurs et les insectes.

S’ensuit l’étape du compactage pour donner à l’isolant son aspect floconneux facile à stocker et à transporter.

 

Un isolant performant

Les performances thermiques et acoustiques de la ouate de cellulose sont reconnues depuis longtemps.

Grâce à ses hautes performances thermiques qui ont été confirmées par une étude et une expérience menée en grandeur nature en 2009 par l’Université de Colorado, cet isolant est efficace aussi bien en saison froide que durant la période chaude. En été, sa capacité thermique est de 6 fois supérieure par rapport aux isolants classiques. Quelle que soit la saison, il procure un confort optimal au sein de l’habitat.

Également performant sur le plan acoustique, l’ouate de cellulose représente une solution efficiente pour isoler le logement des nuisances sonores. Sa texture amortit les ondes sonores.

Ce matériau constitue aussi un régulateur hygrométrique performant, car il est capable de capter l’humidité jusqu’à l’équivalent de 30% de son poids sans craindre de pourrir ni de se dégrader.

Comme la ouate de cellulose pénètre dans les interstices de la structure du bâtiment, elle limite les infiltrations d’air. L’étanchéité à l’air est accrue, la consommation énergétique diminue.

Cet isolant représente, en outre, une grande capacité de déphasage thermique (le temps nécessaire à la chaleur pour s’infiltrer à travers l’isolant), son coefficient étant 4 fois plus par rapport à celui des laines de roche ou de verre. À résistance thermique identique, il faut 12 à 15h à la chaleur pour traverser ce matériau.

Aucun impact sur la santé

De nombreuses études ont démontré que certains matériaux affichant d’excellentes propriétés isolantes ont un impact fâcheux sur la santé des occupants d’une maison. Il en est ainsi des matériaux fabriqués à base de roches siliceuses ou de verre et qui sont fondus à très haute chaleur pour les transformer en fibres. Au terme du processus, on obtient un matériau cassant qui irrite souvent les voies respiratoires et la peau, telles que la trachéite, la laryngite, des inflammations cutanées.  Par ailleurs, les liants qui entrent dans le procédé de fabrication de ces isolants dégagent du formaldéhyde, une substance qui peut provoquer l’asthme ou des allergies.

À leur encontre, la ouate de cellulose ne contient pas de microfibres, composants organiques volatiles, métaux lourds, formaldéhyde. De ce fait, elle n’a aucun impact nocif sur la santé.

Un matériau écologique et économique

La ouate de cellulose est un matériau écologique, car elle est issue d’une matière première d’origine renouvelable. En plus, elle peut être recyclée à 100%, même après avoir été posée ou mise en œuvre.

Elle est aussi économique, son prix étant l’un des plus bas parmi la gamme d’isolants « naturels » écologiques.

Proposée en panneaux ou en vrac, la ouate de cellulose constitue le matériau idéal pour isoler les murs anciens ou neufs, pour les sols et les toits pentus, pour l’isolation des combles par exemple.

La ouate de cellulose, cet isolant écologique et économique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *